Chirurgie esthétique : quels sont les risques ?

La chirurgie esthétique n’est aujourd’hui plus réservée aux stars et aux plus fortunés : elle s’est démocratisée et est la solution que privilégient de nombreuses personnes, hommes et femmes, pour gommer des défauts naturels ou se redonner un coup de jeune. Mais il faut savoir que la chirurgie esthétique est avant tout une opération chirurgicale et qu’en tant que telle, elle comporte de nombreux risques !

Les risques liés à l’anesthésie

Comme toute opération chirurgicale, la chirurgie esthétique nécessite d’anesthésier une partie du corps voire de pratiquer une anesthésie générale, une opération qui n’est pas anodine !

Qu’elle soit générale ou locale, l’anesthésie comporte en effet toujours des risques, plus ou moins temporaires, et plus ou moins graves. Dans 1 à 10 cas sur 1000, on observe des complications comme des nausées et vomissements, une sensation de faiblesse, des frissons, ou encore des troubles passagers de la mémoire. Mais cela peut-être plus grave, même si bien sûr les complications graves sont très rares : infection pulmonaire, insuffisance respiratoire, conscience de l’intervention, blessures à la bouche, paralysie passagère d’un membre et même dans de très rares cas, le coma ou la mort…

Les risques opératoires

En plus des risques liés à l’anesthésie, l’opération en elle-même comporte des risques, notamment le risque d’hémorragie. Il arrive parfois qu’un saignement lors de l’opération doive donner lieu à un drainage voire que le chirurgien doive rouvrir l’incision après la fin de l’opération.

Des complications peuvent également apparaitre si vous présentez des facteurs de risques : tabagisme, maladies cardiovasculaires… Pour éviter les risques, il faudra consulter un médecin et prendre des dispositions bien avant l’opération. Par exemple, les patientes qui prennent la pilule devront stopper un mois avant au minimum.

Les risques postopératoires

Après l’opération, il existe encore certains risques, notamment le risque d’infection qui, s’il s’aggrave, peut déboucher sur une hospitalisation.

Un autre risque de la chirurgie esthétique est la cicatrice : selon les individus, il se peut qu’elle mette du temps à cicatriser, entre 6 mois et 3 ans, et pendant tout ce temps, elle doit être protégée (notamment du soleil !) et n’est vraiment pas belle à voir ! Et dans 2 cas sur 10, une intervention de retouche s’impose pour corriger l’aspect inesthétique de la cicatrice…

Le malaise postopératoire est un autre risque de la chirurgie esthétique. Après l’opération, la zone opérée peut être l’objet de douleurs, de gonflements et d’ecchymoses, d’un épanchement lymphatique ou encore d’un engourdissement. Ces réactions sont liées à l’opération et peuvent être temporaires comme elles peuvent être permanentes.

Les risques psychologiques

En plus de tous ces risques physiques et esthétiques, la chirurgie esthétique comporte également des risques psychologiques. Des études ont montré que les personnes qui ont eu recours à la chirurgie esthétique sont plus fragiles psychologiquement et qu’une consultation chez un psychologue sera bien plus efficace pour résoudre un malaise ou un manque de confiance en soi !

De plus, il arrive que les personnes soient déçues du résultat et regrettent d’avoir fait l’opération. ZA l’inverse, un risque est aussi de devenir accro à la chirurgie esthétique !

Comment prévenir les risques de la chirurgie esthétique ?

Pour éviter que votre opération de chirurgie esthétique ne tourne mal, il y a de nombreuses précautions à prendre :

  • Choisir un chirurgien qualifié comme le Dr Masson et doté d’une autorisation délivrée par le Conseil de l’Ordre ;
  • Comparer les chirurgiens, faites des devis et assurez-vous d’avoir des avis différents avant de vous lancer. Si le chirurgien vous donne un rendez-vous en moins de 2 semaines, alors il n’est pas fiable ;
  • Prenez le temps de réfléchir pour être sûr de ce que vous voulez. Vous limiterez ainsi les risques de mauvaises réactions physiques et psychologiques !