Frais en Ehpad : de plus en plus de familles qui s’endettent !

Les frais en EHPAD sont de plus de plus élevés pour les familles souhaitant la prise en charge des personnes âgées, ce qui cause une grande difficulté pour les foyers.

De plus en plus de demandes

On compte de plus en plus de demandes avec l’espérance de vie qui augmente et la santé de nos seniors de plus en plus fragile. Les conditions de vie actuelles ne permettent pas tout le temps de s’occuper des aînés entre le travail, les enfants, l’agencement de la maison ou l’appartement, c’est pour cela qu’ils ont recours à des structures adaptées, bien souvent des EHPAD ou des résidences services pour personnes âgées. Les coûts sont calculés en fonction des services demandés, de la chambre, de l’environnement, un tout qui fait grimper la facture et qui reste cher.

Ces familles qui s’endettent se posent la question : comment financer la prise en charge de leurs parents ?

Tout d’abord, la retraite est directement versée à l’EHPAD, puis la différence est à régler par les enfants ou un membre de la famille. Comme dans toutes les structures, le montant des prestations et services fait augmenter la facture qui est difficile pour certaines familles. Le personnel soignant, c’est ce qui coûte le plus cher par rapport à une maison de retraite ou bien il s’agit d’un forfait, toujours élevé par rapport au montant des retraites. Malgré les aides accordées par l’état telles que l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), l’aide au logement, la facture reste élevée. La retraite des aînés ne suffit pas pour régulariser la totalité. La différence est à régler par les enfants. Certains souscrivent un crédit ou renoncent à des services.

Prenons l’exemple d’une personne âgée de 89 ans suite à un accident domestique qui a été placée dans un EHPAD. Les enfants sont rassurés de la sentir entourée par une équipe de soignants. La facture s’élève à 2 445 €, tous services compris. Elle perçoit une retraite de 1 500 € qui est directement versée à la structure. La différence est à régler par les membres de la famille, ce qui impacte négativement leur pouvoir d’achat.

Un investissement néanmoins rentable sur le long terme

Aujourd’hui, on compte de plus en plus de personnes âgées qui rentrent en dépendance, c’est pourquoi certains investissent sur des fonds de placement ou dans un EHPAD, qui est un placement porteur. Cette structure accueille des personnes autonomes, dépendantes ou encore GIR1 avec une moyenne d’âge de 88 ans. L’EHPAD offre une multitude de services, de soins mais qui coûtent cher. Un établissement où l’on sent la personne âgée en sécurité. Les tarifs varient selon les services demandés ou encore la durée du séjour entre 1 500 et 6 000 € par mois. Le personnel soignant doit être rémunéré en plus de la location de la chambre. Cet investissement est un excellent moyen de constituer son patrimoine, protéger sa famille ou encore obtenir un revenu complémentaire. C’est un acte particulier, en pleine expansion.

Il consiste à réaliser l’achat d’une chambre dans l’une des structures. Celle-ci est ensuite louée à un gestionnaire avec un bail à court ou long terme. Les tarifs varient suivant la situation géographique, les emplacements. Ceci permet de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux tout en préparant son avenir, sa retraite et rassurer sa famille. Cet investissement est défini par une réglementation stricte, c’est pour cela que les établissements signent une convention qui permet d’harmoniser les différentes prestations. L’EHPAD reste un investissement plus intéressant que l’immobilier classique, plus rentable mais n’est pas sans risque. Les loyers des chambres restent en hausse avec les services proposés, si le gestionnaire décide de diminuer le prix, ceci ferait baisser la rentabilité de l’investisseur.

L’EHPAD reste cher pour les locataires souhaitant être dans une structure adaptée aux besoins de la personne âgée, mais l’investissement immobilier est néanmoins très rentable pour les propriétaires pouvant investir.