Psychanalyse et voyance…

La psychanalyste new yorkaise Ruth Rosenbaum a d’étranges méthodes : l’originalité de cette thérapeute est d’intégrer parfois la voyance à sa pratique analytique…

Un article du mensuel féminin Mirabella (USA) décrit Ruth Rosenbaum comme une psychothérapeute sérieuse et reconnue qui affirme posséder un don de voyance. Dès l’enfance elle raconte avoir eu des prémonitions qui se vérifiaient. Pour pouvoir expliquer et rationaliser cette capacité d’anticipation de certains événements, elle décide de faire des études de psychologie. Aujourd’hui, installée en tant que psychanalyste à New York, elle connaît un certain succès en partie grâce à sa réputation de voyante.

Comment voit-elle sa pratique ?

En général elle ne mélange pas psychothérapie et voyance, car elle estime la démarche d’une consultation de voyance contraire au processus thérapeutique. En effet, elle estime qu’une personne qui consulte un voyant est dans une démarche passive dans laquelle elle s’en remet complètement au voyant. En revanche, la démarche thérapeutique est active et le patient doit trouver les réponses par lui-même. Cependant, dans l’article, R.Rosenbaum affirme ne pas pouvoir arrêter, pendant la séance analytique, des images qui lui viennent concernant le patient. Sans en faire part au patient, elle garde ces images pour elle mais les utilise pour orienter la thérapie dans une direction qu’elle considère bénéfique pour le processus de guérison.

Elle n’est pas seule…

Ruth Rosenbaum n’est pas la seule à intégrer le parapsychologique à une pratique classique de psychanalyse. D’autres thérapeutes américains comme le Dr Judith Orloff (professeur à UCLA qui se désigne comme « psychiatre clairvoyant ») se bat pour qu’une place plus importante soit accordée à l’intuition dans la pratique de la psychothérapie. Elle est auteur de deux livres sur le sujet : Second Sight et Guide to Intuitive Feeling.
Par ailleurs, la psychanalyste Elizabeth Lloyd Mayer travaille sur un projet de physique quantique à l’université de Princeton qui tente d’établir un lien entre le conscient et la réalité matérielle. Robert Stoller, psychanalyste de renom, va bientôt a publié un article dans le Journal of American Psychoanalytic Association sur l’utilisation de la télépathie pendant les séances d’analyse.