Cystite interstitielle, les meilleurs remèdes de grand-mère

La cystite interstitielle est une affection de la vessie plutôt rare, qui a des conséquences invalidantes sur les personnes qui en souffrent. Aussi appelée syndrome de la vessie douloureuse, cette maladie s’accompagne à la fois de douleurs et d’envies fréquentes d’aller au petit coin. Pour en venir à bout, il est possible de faire appel à des remèdes de grand-mère.

Qu’est-ce qu’une cystite interstitielle ?

La cystite interstitielle est une maladie qui touche la paroi vésicale qu’il ne faut pas confondre avec l’infection urinaire (voir page dédiée). C’est une affection s’accompagnant de vives douleurs dont les origines restent aujourd’hui encore floues. Le diagnostic s’effectue bien souvent longtemps après que la maladie se soit installée, par le biais d’un examen de la vessie ou d’une cystoscopie.
La cystite interstitielle se manifeste par de grosses douleurs au niveau du bas ventre s’accompagnant de fortes envies d’uriner très fréquentes. Les symptômes apparaissent aussi bien la journée que durant la nuit. Ils peuvent être intenses jusqu’à devenir insupportables. Chez certains sujets, la maladie affecte leur vie sociale et les force même à rester cloîtrés à la maison. Dans tous les cas, la miction permet de soulager les douleurs en partie ou totalement. S’il n’existe pas de traitement pour guérir cette maladie, des remèdes de grand-mère peuvent contribuer à soulager les symptômes.

Boire beaucoup

Le premier remède pour atténuer une cystite interstitielle consiste tout simplement à boire beaucoup d’eau : au moins 1,5 litre quotidiennement. De cette manière, les germes qui polluent la vessie sont dilués, ce qui favorise leur élimination. L’hydratation augmente les mictions qui soulagent à chaque fois les douleurs. À noter d’ailleurs que les personnes souffrant d’une cystite ne doivent jamais se retenir en cas d’envie d’uriner.

Des tisanes et des infusions

En plus de boire de l’eau pure, il existe également des tisanes et des infusions qui atténuent les symptômes d’une cystite interstitielle :

  • L’infusion de thym possède des vertus antibactériennes et antivirales. Elle se boire tout au long de la journée, environ toutes les 4 – 5 heures ;
  • Pour leur part, le thé vert et la tisane d’artichaut s’avèrent également efficaces grâce à leurs propriétés diurétiques ;
  • Quant à la tisane de citronnelle, elle est appréciée pour ses vertus antioxydantes, anti-inflammatoires et diurétiques. Elle contribue à éliminer les toxines tout en guérissant les tissus enflammés et contribuant à venir à bout de l’infection ;
  • L’infusion de sésame se prépare en laissant mariner des graines dans de l’eau durant toute une nuit avant de mixer le mélange. La préparation ainsi obtenue se boit au réveil, le ventre vide. Le sésame est bénéfique grâce à sa forte teneur en arginine, contribuant à la sécrétion d’oxyde nitrique, élément indispensable pour une bonne santé de la vessie.

Cataplasme et préparation antidouleur

Pour atténuer les douleurs qui accompagnent une cystite interstitielle, il n’y a rien de tel qu’un cataplasme. On utilise alors le jus de cuisson de poireaux passés dans une eau bouillante salée. Il faut ensuite les frire avec de l’huile d’olive avant de les disposer au niveau du bas-ventre en prenant soin de placer un linge en guise de protection. Dans tous les cas, il est important de se mettre au chaud.
La préparation antidouleur est, pour sa part, facile à réaliser. Dans un verre d’eau, verser une cuillerée à café de bicarbonate de soude, le jus d’un citron et deux comprimés d’aspirine.

L’huile de lin

Cette huile se caractérise par une forte teneur en oméga 3, des acides gras connus pour leurs propriétés antiinflammatoires, antioxydantes et antihistaminiques. Il faut en prendre deux cuillerées à café quotidiennement pour lutter contre l’inflammation des tissus de la vessie et combattre les douleurs.

Les myrtilles

Ces fruits se caractérisent par une forte teneur en flavonoïdes, connus pour leurs vertus antiinflammatoires et antioxydantes. En consommer sous forme de tisane permet de soulager l’inflammation des tissus de la vessie. En même temps, ce breuvage aide à débarrasser l’organisme des toxines.

Les oignons

Les oignons possèdent des propriétés thérapeutiques indéniables. Contre la cystite interstitielle, ils agissent grâce à leurs vertus antioxydantes et antiinflammatoires. Concrètement, il faut en extraire le jus, à boire tous les matins, le ventre vide. Cela permet d’atténuer les douleurs qui accompagnent cette affection.