Voyage à travers nos émotions

Joie, colère, tristesse… Nos émotions nous animent jour après jour et choisissent comme lieu privilégié d’expression l’ensemble de notre corps.

L’esprit propose, le corps dispose

Les émotions fournissent au corps une forme d’énergie dont nous avons tous fait l’expérience un jour où l’autre : il suffit d’éprouver une émotion de joie pour se sentir pousser des ailes et avoir le sentiment que tout est possible. A l’inverse, éprouvez de la haine ou de la colère, et vous sentirez tout votre corps s’animer d’une force explosive, parfois destructrice.

Quand l’émotion est prisonnière du corps

Quand l’émotion ne peut prendre forme au dehors et au delà de notre corps, elle reste inéluctablement prisonnière de ce dernier. La libre circulation de l’énergie émotionnelle se bloque alors, et le corps commence à être le principal reflet de ce blocage : les articulations se coincent, les muscles se raidissent, les tensions nerveuses se multiplient… Notre corps devient raide et tendu. C’est en partant de ce constat que des psys comme W. Reich et A. Lowen ont décidé d’aborder les émotions en travaillant ses tensions et ses blocages pour permettre aux émotions prisonnières de s’exprimer enfin.

Un obstacle à la sensation de plaisir

Tout est parti de la constatation faite par W. Reich concernant « l’expérience orgasmique », qu’il érigera d’ailleurs en concept. En effet, W. Reich considérait que la plupart du temps les blocages émotionnels se concentrent autour des zones sexuelles. Ainsi bloquée, l’énergie corporelle ne circule pas et l’orgasme ne peut-être atteint car le sujet ne peut se laisser aller. Relaxer et débloquer le corps par des massages et des exercices posturaux permettent donc, selon lui, de relâcher les tensions pour atteindre un état de bien-être et d’unification physique, ici à travers l’expérience de l’orgasme. On parle de bioénergie.

Ne plus refouler ses émotions

Car le corps vit, et ce simple constat est bien trop souvent oublié. Et pour cause ! Nous nous arrangeons bien souvent de ce clivage entre corps/émotions et mental. Des douleurs passées, non exprimées, que nous avons eu tant de mal à refouler ne nous inspirent pas un grand bonheur lorsqu’elles remontent à la surface. Seules les émotions exprimées, libérées laissent un corps serein. Certes, l’aventure suscite parfois des peurs, mais la route qui mène aux profondeurs de nos émotions regorge de richesses insoupçonnées !